En ce 5 avril

, par sj

Et cela en 1660, Turenne, est nommé maréchal général par Louis XIV.
Le vicomte est une figure dans la région Alsace pour ses différentes interventions militaires.

Il participe à diverses campagnes en Lorraine, sur le Rhin et dans les Flandres. Il manque de perdre un bras à Saverne en 1636.
Il dirige l’assaut sur la puissante forteresse de Brisach en 1638 et obtient sa capitulation le 17 décembre.
Il revient en Alsace en juin 1644 ,après avoir été, dans le nord de la France et le Roussillon. Il participe aux sièges de Mayence et de Philippsburg et aux batailles de Fribourg (1644) et Nördlingen (1645) aux côtés de Condé.

Après un changement de roi. "Le roi est mort. Vive le roi !" et s’être laisser tenter par la Fronde, il revoit une 3éme fois L’ Alsace : Octobre 1674, la bataille d’Entzheim.

Devant la disproportion des forces, il se replie sur Saverne et Haguenau, laissant les Allemands prendre leurs quartiers d’hiver en Alsace.
"Il s’empresse d’attaquer en plein hiver, contrairement à tous les usages militaires du temps, puis se dirige sur Belfort le 27 décembre 1674. Il entre dans Mulhouse le 29. Les impériaux sont basés à Turckheim, dans une vallée des Vosges (côté alsacien).


Sa stratégie consiste à surprendre l’ennemi en attaquant par la montagne. Il monte au-dessus de la ville de Thann, passe à côté du château de l’Engelburg (qui n’a pas encore été détruit par Louis XIV), et établit son camp à l’endroit encore dénommé aujourd’hui « camp Turenne ». Puis son armée longe la crête et, arrivée au-dessus du camp adverse le 5 janvier 1675, déboule dans la vallée et prend l’adversaire par surprise : il y a très peu de victimes et l’adversaire est mis en fuite."
Info wikipedia.org.