Ce 14 février pas que la saint Valentin : le sermentde Strasb.

, par sj

JPEG - 451.4 ko
Strasbourg au moyen-age.

"Sacramenta Argentariae", Serment prononcé à Strasbourg par Charles le Chauve et Louis le Germanique (fils de louis le pieux et petit-fils de Charlemagne) pour confirmer leur alliance en présence de leurs troupes en 842.
Document important par sa transcription puisque en langue tudesque et en langue romane. Ce sont les plus anciens documents en langues française et allemande. Les formules de ce serment auraient été conservées par l’historien Nithard.(Né vers 800, Nithard (Nithardus) avait pour mère Berthe, l’une des filles de Charlemagne, et pour père le poète Angilbert. Mort vers 858/59)
Pour l’histoire :
Après avoir vaincu Lothaire (le troisième frère) à Fontenay-en-Puisaye (841), Charles le Chauve et Louis le Germanique se rencontrèrent à Strasbourg, où, devant leurs troupes, ils confirmèrent leur alliance par un serment, et ce, le 14 février 842. Louis le Germanique parle en langue romane pour être entendu des soldats de Charles. Son frère Charles prononce le sien en langue germanique pour être compris par les soldats de Louis.